Comment améliorer sa digestion ?

Vous vous sentez très souvent lourds et fatigués après un repas ? Vous souffrez de ballonnements ou de gaz assez régulièrement ?
Voici quelques pistes pour comprendre pourquoi et comment améliorer votre digestion au quotidien.

1 – Bien mastiquer

Et oui, on l’oubli trop souvent, mais la mastication est la première étape de la digestion. En effet, c’est grâce à l’action d’une enzyme contenu dans la salive, appelée amylase que la digestion des glucides débute dans la bouche.
De plus, le fait de broyer les aliments en plus petits morceaux, facilite le travail de l’estomac. Et oui, l’estomac n’as pas de dents ! Il est incapable de réaliser le travail de broyage des aliments. En avalant tout rond, nous mettons à mal tout le processus de digestion, résultat : une sensation de lourdeur, une digestion longue parfois accompagnée de ballonnements et de gaz.

2 – Gérer son stress

Le stress a en effet un impact important sur notre système digestif, et notre état de santé général.
Lorsque le système nerveux est non stop en mode « sympathique » (notre pédale d’accélérateur) le corps ne pourra digérer correctement : activités des sphincter et de la motilité intestinale altéré, moins d’enzymes digestives, microbiote déséquilibré, paroi de l’intestin fragilisé et donc bien souvent : brûlures d’estomac, fermentations, ballonnements, douleurs, troubles du transit…etc
Vous l’aurez compris pour améliorer le ventre il faut aussi s’occuper de la tête !

3 – Opter pour les bonnes associations alimentaires

Saviez-vous que certaines combinaisons alimentaires peuvent être sources de désagréments au niveau intestinal.
Largement évoqué par l’hygiéniste H.M Shelton, le principe des combinaisons alimentaires, se résume au fait de combiner les aliments de manière à ce que la digestion de l’un n’entrave pas la digestion de l’autre.

  • Les combinaisons à éviter : amidons + protéines (ex: steak + frites) et  amidons + acides (ex: pâtes + sauce tomate)
  • Les combinaisons à privilégier : protéines + légumes (ex: poisson + haricots) et amidons + légumes (ex: haricots + pommes de terres)

Il est également déconseillé de manger des fruits en dessert, en effet les fruits se digèrent très rapidement, alors lorsqu’ils sont consommés en même temps que des aliments à la digestion plus lente (viande, féculents), ils se retrouvent au dessus du bol alimentaire, créant des fermentations puis des ballonnements. Il est donc conseillé de manger les fruits seuls, avant ou en dehors des repas.

4 – Prendre soin de son microbiote intestinal

Vous le savez sans doute, nos intestins abritent une incroyable colonie de millions de bactéries qui représente environ 2kg du poids de notre corps !
Lorsque que tout ce petit monde vit en harmonie on parle de symbiose mais lorsque un ou plusieurs types de micro-organismes se développent plus que d’autres cela créer un déséquilibre, appelée dysbiose.
Cette dysbiose peut être la cause d’une mauvaise digestion, de ballonnements, de gaz et même de troubles du transit (diarrhée et/ou constipation).
Comment prendre soin de son microbiote ?

  • Consommer des aliments probiotiques (des bonnes bactéries) comme : les légumes lacto-fermentés, le kéfir ou encore le pollen de ciste qui agira en tant que probiotique mais aussi comme un « pansement intestinal ».
  • Consommer des aliments prébiotiques (la nourriture pour ces bonnes bactéries) comme les asperges, topinanbours, bananes, ail ou encore l’oignon.

Attention, car chez certaines personnes, la prise de probiotiques et de prébiotiques peut au contraire aggraver les troubles digestifs. N’hésitez pas à consulter un naturopathe, pour un protocole individualisé.

5 – Pensez aux plantes

Les plantes dites digestives peuvent vous aider pour améliorer votre digestion :

  • L’angélique : facilite la digestion des lipides et est antispasmodique
  • Les graines de fenouil et d’anis : antispasmodique, diminue et aide à évacuer les gaz
  • La mélisse : apaise les spasmes, anti-nausée et anti-stress
  • La gentiane : stimule les sucs digestifs (enzymes digestives) et accélère la vidange de l’estomac
  • La menthe poivrée : soulage les spasmes et les nausées, elle est aussi utile contre les ballonnements
  • La badiane : diminue et facilite l’expulsion des gaz

L’usage de plantes n’est pas anodin veillez donc à vous renseigner sur les contre- indications et précautions d’usages.

Article écrit par Céline Javanet – Naturopathe et réflexologue


Vous souhaitez rééquilibrer votre alimentation et améliorer votre santé ?
Je serais ravie de vous accompagner et de vous aider sur ce chemin.
Consultations de naturopathie à distance en visio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :